Yarol Poupaud publie son autobiographie rock

Une incursion dans 4 décennies de scène et de son

« Je suis né à huit ans et demi, le jour de la mort d’Elvis Presley. » Yarol Poupaud n’avait pas de plan B, il sera musicien ou rien. La musique, c’est l’histoire de sa vie, et c’est une histoire sérieuse : une passion dévorante, une façon de vivre, de s’habiller, de ne pas dormir, de penser. Alors, il y a eu la première guitare et les accords laborieux, vite remplacée par une deuxième, électrique celle-là, puis FFF, Niagara, MUD… et Johnny. Dans Electrique, publié aux Editions Plon, Yarol Poupaud traverse quatre décennies de scène et de son. Il raconte les heures de répétitions, les rencontres, les groupes qui se font et se défont, les studios de New York à Kinshasa, les tournées plus ou moins confortables, en van ou en jet, et les concerts survoltés, des caves de Pigalle au Stade de France. On y croise, entre autres, Chuck Berry, Joe Strummer et Jimmy Page. C’est clairement le must–read de cette fin d’année. Sortie le 12 novembre. En cette période assassine pour les livres, commandez le directement sur le site de l’éditeur : lisez.com