Too hôtel : le plus haut roof top de Paris

Laurent Taïeb, Jean Nouvel, Philippe Starck, le trio bouscule les codes

Oubliez l’hôtellerie traditionnelle, oubliez le Triangle d’Or parisien. Avides de nouvelles sensations hôtelières, bienvenue au TOO Hôtel. Too comme quoi ? Comme too much, to high… et pas que. Depuis le mini lobby au rez-de-chaussée, pour faire, classiquement, son check in, on file directement au 17e étage. Celui des premières 139 chambres de l’établissement. Et c’est là où tout commence. Dans des couloirs de béton brut, le matériau au naturel voulu par Jean Nouvel. La star des architectes planétaires a érigé, deux tours majestueuses baptisée les Tours Duo. Oui, jumelles, mais décalées. Une d’entre elles abrite donc le TOO Hôtel.

Vues panoramiques sur la capitale

Ce 4 étoiles, nouvel opus de la collection M Gallery du groupe Accor intrigue, interroge, car tellement…différent. Il s’adresse à la génération Z ! Ceux qui se fichent d’avoir un mini bar ou un room service. Ceux qui préfèrent emporter leur petit déjeuner au bureau ou même le monter eux-même en chambre, dans un sac en papier craft. Pour profiter de la vue exceptionnelle, inédite sur la capitale. Même le quartier est nouveau. En pleine construction, il est nommé par les afficionados Downtown Paris. À l’instar des grandes villes américianes ou asiatiques. Excentré ? Pas vraiment car à une encablure du Jardin des Plantes, de la Place d’Italie et de Chinatown… Mais aussi, pour les récalcitrants qui se déplacent encore en voiture, à 20 minutes de périphérique, en milieu d’après-midi, de la Porte d’Auteuil. Testé, validé ! C’est aussi un quartier où se sont déjà installées plusieurs galeries d’art contemporain.

Ambiance arty au TOO Restaurant

Et les chambres ? Fonctionnelles et très bien pensées, comme sait le faire Philippe Starck qui a signé la déco des lieux. Avec des couleurs tendres, vert, rose poudré. Et des lits décalés du mur. On a l’impression de flotter au dessus de la ville. La tête dans les nuages. Et tout ici, du lit à la douche ou à la baignoire pour les suites, nos yeux n’en croient pas leur yeux ! Sans parler, au 25e étage, du Too Restaurant, déjà squatté par le tout Paris. Avec la Tour Eiffel en ligne de mire, le Sacré Cœur, l’Observatoire… Et la Tour Montparnasse qui se dresse, toute noire, en gardienne du temple. Il est vrai que du haut de leur 127 mètres, les Tours Duo sont les 3e bâtiments les plus élevés de la capitale.

Le spa innovant du TOO Hôtel

D’autres nouveautés ? On file au spa TOO Chic, avec, encore une première, la marque de soins Ulé, 100% française. Dans le sauna, on s’assied sur un banc sculpté en bois d’olivier. Et l’apothéose, au sommet de la tour, le Sky Bar baptisé TOO Tac Tac, avec une terrasse inédite.

Laurent Taïeb, Philippe Starck, duo de choc

Faut-il préciser que le TOO Hôtel est totalement vertueux est éco-responsable ? Recyclages maximals, économiseurs d’eau et même capteurs de présence dans les chambres pour économiser l’électricité en attestent. Le prochain projet de Laurent Taïeb, PDG du groupe éponyme, et déjà à la tête du restaurant Kong et de l’hôtel Madame Rêve ? Le Cap Ferret. Gageons que le site, déjà exceptionnel par nature, y accueillera une pépite du genre ! En moins haut. À suivre… Prix d’une chambre double, à partir de 200-250€. toohotel.com

Hôtel Le Bellune, le nouveau 4 étoiles parisien au design épuré

Maison Delano, un cocon urbain très parisien

Zoku, le 4 étoiles pour « Digital Nomads » ouvre ses portes à Paris

Hôtel Padam, le nouveau 4 étoiles tendance du Triangle d’Or parisien