Souleiado printemps-été 2024, la mode aux couleurs du Grand Sud

Des pièces intemporelles au savoir-faire emblématique

Souleiado porte haut les couleurs de la Provence depuis plusieurs décennies. Et pourtant, on aurait pu penser que la fin de la mode disco marquerait une diminution de son succès. Il n’en est rien, bien au contraire ! Ce style continue à plaire, et les collections se vendent partout dans le monde. Dans les années 80, Lady Di cède à l’appel de Souleiado avec le sac matelassé Adiana. Ce dernier, finalisant bon nombre de ses looks. Pour compléter cette réussite, la marque ouvre un très beau musée à Tarascon, témoin d’un riche passé. Aujourd’hui, les aficionados sont toujours heureux d’y découvrir la beauté de ces créations inspirées par le Sud. Car Souleiado, l’ensoleillade en provençal, est une mode tout à fait inclassable, élégante et originale. Qui a rejoint le club fermé des marques de luxe.

Un monument du patrimoine textile français

Souleiado musée Tarascon

Les premiers documents attestant l’existence d’une fabrique à Tarascon remontent à 1806. Charles Hemery, héritier de la fabrique, crée Souleiado en 1939, puis fonde le musée en 1988. Installé dans l’hôtel particulier d’Aiminy, il retrace la magnifique histoire de la fabrication des indiennes. Dans un dédale de pièces colorées, ponctuées de costumes anciens, la promenade fait découvrir de multiples curiosités. Parmi lesquels, une collection de piqués multicolores, des faïences et un ensemble d’objets religieux. Mais aussi des reconstitutions de scènes de la vie quotidienne au 19e siècle. Et surtout, un trésor : 40 000 planches d’impression de graphisme floraux du 18e siècle, toutes numérotées. On y retrouve également l’univers des ateliers­, intact depuis la fin des années 70. A­utant d’éléments commémorant le savoir­ faire et l’histoire de Souleiado.

Souleiado, l’art de s’habiller en Provence

L’institution crée un vestiaire noble et raffiné, avec des pièces intemporelles aux couleurs lumineuses et vibrantes. Le reflet de toute la richesse culturelle de la Provence. Du côté couleur comme du côté sobre, du côté rustique comme du côté aristocratique. Le style Souleiado puise directement son inspiration dans l’âme de la région, d’Alphonse Daudet à Marcel Pagnol. Sa séduction rayonne, joyeuse et naturelle, sensuelle et volontaire. À l’exemple d’une petite robe provençale de couleur qui traverse les modes et le temps, la fleur aux dents. Musée Souleiado : 39, rue Charles Hemery – 13150 Tarascon. Tél. : +33 (0)4 90 91 08 80. Site Internet

Louis Vuitton feat Yayoi Kusama : une collab arty

Moontain, la collection givrée de Jean-Charles de Castelbajac

Resort 2025, une collection en hommage à Roberto Cavalli

Atelier 144, la collection haute-couture du chapelier Anthony Peto