La très chic déambulation du couturier Jérôme Blin, à la Galerie 59

Un dialogue entre le passé et la création contemporaine

Le couturier Jérôme BLIN exposera, du 4 au 18 mars 2024, quelques-unes de ses créations à la Galerie 59. Cette exposition fait écho à un événement artistique exceptionnel mêlant mode, danse, musique et histoire organisé le 30 septembre dernier. Une déambulation élégante, orchestrée par l’Association des Commerçants de l’Île Saint-Louis. Un hommage à Marguerite de Provence. Reine de France, de 1234 à 1270 et épouse méconnue de Saint-Louis. Cela, à travers dix somptueuses créations de Jérôme Blin… Un défilé de robes inspirées de l’essence de cette figure historique, reflétant l’engagement du couturier envers la femme contemporaine.

Ishtar, déesse de Jérôme Blin

Jérôme Blin robe Ishtar

Au milieu de l’exposition du 59 Rivoli, un hologramme en 3D de Marguerite de Provence apparaître, revêtu de la divine robe » Ishtar« . Une ode réalisée avec plusieurs dentelles de Calais, assemblées en version patchwork. Le bas en tulle noir, made in France, confère à la tenue une aura secrète. Une tiare en bronze massif doré de la manufacture parisienne ALIVON accompagne cette tenue. Baptisée du nom d’Ishtar, la grande déesse de l’amour et de la guerre dans la mythologie mésopotamienne. Qui est d’ailleurs, la première divinité connue pour laquelle des traces écrites subsistent ! 59, rue de Rivoli – 75001 Paris.

Portrait express d’un couturier inclassable

Jérôme Blin, robe île st Louis

Jérôme Blin est un couturier « inclassable », comme il se définit lui-même. Dès son enfance, fasciné par le métier de sa mère, mécanicienne en confection, il découvre sa passion pour la couture. Après des études en arts plastiques et en histoire de l’art, il devient fleuriste pendant dix ans, à Dinard en Bretagne. Autodidacte, il explore la conception de vêtements avec la colle à chaud empruntée à l’art floral. Son innovation attire l’attention au Festival International des Jeunes Créateurs de Mode de Dinard. Et suscite l’intérêt de Paco Rabanne. En 2013, une formation consolide ses compétences. Aujourd’hui installé au coeur de Paris, sur l’Île Saint-Louis, et encouragé par Jean-Paul Gaultier, il incarne l’authenticité artisanale. Celle de conter une histoire pour faire qu’on s’évade un peu. 6, rue Saint-Louis en l’Île – 75004 Paris. jeromeblin.paris

Do listening am eagerness oh objection collected

Comparison age not pianoforte increasing delightful now

Atelier 144, la collection haute-couture du chapelier Anthony Peto

Celebrated her had sentiments understood are projection set