Saint-Tropez : 6 spots to go !

Retour au farniente, au bien-etre et à la docle vita

Catégorisé comme Tourisme
Saint-Tropez

Le soleil, les yachts sur le port, les boutiques, les terrasses, dont celle de Sénéquier, la vie a repris son cours et les nouveautés affluent. Morceaux choisis… en prélude de la saison.

Hôtel Cheval Blanc : luxe plus ultra

Le luxe, oui mais dans sa plus belle expression, discret, l’essence même des hôtels du groupe LVMH. Idéalement situé à l’orée de la station, à l’écart de la foule estivale, mais à 5 minutes de la place des Lices et des boutiques, ce palace est une oasis. 30 chambres en bord de mer, avec terrasse ou balcon, plage privée, piscine et restaurant dans la pinède, La Terrasse, où l’on se délecte d’une délicate cuisine méditerranéenne. Sans oublier la Vague d’Or, table triplement étoilée d’Arnaud Donckele, également promu aux cuisines du futur Cheval Blanc parisien de La Samaritaine. La déco, signée Jean-Michel Wilmotte, offre une ambiance virginale soulignée d’un bleu marin profond agrémenté de claustras à la japonaise qui filtrent la lumière à loisir.

Le Spa Guerlain inaugure cette année deux soins premium. Pour les femmes, le Lift Eclat, anti âge et hydratant, est réalisé avec les produits de la ligne Orchidée Impériale, dont la substantifique moëlle est une séance de luminothérapie qui fait remonter la mélanine naturelle et protectrice à la surface de la peau. Très efficace pour repulper l’épiderme, plus encore après des expositions répétées au soleil. Avant de quitter ce lieu divin qui dispose d’un bar à maquillage et où sont exposés tous les flacons aux abeilles de la griffe, on déguste une tisane cacao-rose délicatement parfumée. Soin : 195€.

Aux hommes, on conseille le Soin Barbier joliment baptisé « Arsène Lupin Voyou » élaboré par Kevin Boon, sacré meilleur barbier au monde (1h30 : 260€). Allongé dans un fauteuil moelleux, monsieur s’endort tant le confort et la détente sont au zénith. Serviette chaude, modelage du visage et des épaules avec la crème hydratante de la gamme Abeille Royale, il se réveille avec une peau aussi douce que sa barbe impeccablement taillée. Chambre à partir de 1 350€. chevalblanc.com


Kube Hôtel : calme et cubique

Soixante-dix chambres avec vue mer ou piscine et jardin paysager, des lignes cubiques partout, c’est le seul « resort » de la station, au sens propre du terme, et ce depuis 12 ans. Au restaurant principal, Daki Daya, qui bénéficie d’une vue imprenable sur le Golfe de Saint-Tropez, la cuisine méditerranéenne locavore est signée du chef Armand Esbelin. Situé à l’abri de l’agitation, à l’orée de la station, l’hôtel du Groupe Machefert attire chaque année une fidèle clientèle française et européenne. La déco se décline en trois ambiances, White, épurée et contemporaine, Wood aux matérieux bruts, et Ibiza, plus bohême chic, avec de beaux espaces extérieurs. Au choix! Chaque univers ayant sa pisine.

Tout nouveau, le Spa Carita, accueille aussi en son sein les soins Thalgo, aux produits fabriqués sur la Riviera, à Roquebrune sur Argens. On se la coule douce au bord de l’une des deux piscines, sous l’œil bienveillant des célèbres monstres colorés signés Richard Orlinski. Qu’il est doux, le soir de prendre un verre sur le rooftop ! Chambre pour 2 personnes à partir de 760€. kubehotel-saint-tropez.com


Hôtel de la Ponche : un mythe revisité

« Je me suis levée de mon lit, j’ai ouvert les volets, la mer et le ciel ont jeté au visage, le même bleu, le même rose, le même bonheur ». Tout fut dit par Françoise Sagan, qui occupa la chambre 19 en 1984. Ceci pour évoquer ce petit bijou, longtemps dirigé par une figure de la station, Simone Duckstein. Aujourd’hui, la réouverture de cet hôtel mythique par Hubert Saltiel et son fils Nicolas Saltiel, directeur opérationnel, est l’évènement majeur de la saison. La renaissance décorative est due à l’architecte d’intérieur, Fabrizio Casiraghi, qui a su garder l’âme des lieux, et même conserver les demi étages. Ce qui occulte les longs couloirs habituels, au profit de paliers privés pour chacune des chambres.

Ainsi l’ancien caboulot créé, en 1938, garde-t-il son esprit maison de famille. Façade gris clair, mobilier vintage, tons ivoire et blanc cassé, boiseries en noyer d’Amérique, on compte 21 chambres, dont 5 suites, avec vue sur la Citadelle ou la typique mini plage de la Ponche, en plein village avec la mer en ligne de mire. Aux fourneaux du restaurant, prolongé par une terrasse végétalisée, Thomas Danigo, un jeune chef de 29 ans prometteur, qui officie déjà au Galanga, la table très prisée de l’Hôtel Monsieur George à Paris. A la direction de ce 5 étoiles, Audrey Brémond, elle aussi une fidèle du groupe. Les cours de yoga sont assurés par le célèbrissime Tigre Yoga Club d’Elodie Garamond. Ambassadrice du lieu, Simone Duckstein, toujours bon pied bon œil, est ravie. Aux murs, on admire les œuvres de son mari disparu, Jacques Cordier, qui côtoient les lithographies de Picasso. Chambre à partir de 600€. laponche.com


Le TIGrr Saint-Tropez : ambiance guinguette version thaï

L’une des plus célèbres tables, avec sa terrasse toujours overbookée en été, s’est refait une beauté, coté bar et restaurant intérieur. Elle est située au sein de l‘Ermitage, le boutique-hôtel le plus ancien de Saint-Tropez, mitoyen du Byblos. Changement d’ambiance décorative, sous la patte de l’architecte d’intérieur Astrid Maillet-Contoz, avec papier peint mordoré, mobilier arty-vintage griffé Willy Rizzo, Joe Colombo ou Thonet pour les assises. On aime aussi au sol, le damier de marbre et céramique, la cheminée et la bibliothèque dont les livres relatent la vie du village. Le tout, en partenariat avec Scarlett, la librairie voisine. Dompteur de cette nouvelle ambiance, Jérôme Foucaud (photo), fondateur du TIGrr, concept de bar et restaurant festif, qui, de Gordes à Megève, fait des émules. Sur la terrasse, le panorama plonge sur le port et la mer. L’ambiance guinguette, so trendy, est toujours de rigueur.

Tout est bon dans la carte thaï de Madame Pam. De la dorade royale en feuille de banane, en passant par le poulet à la citronnelle et les nems au chocolat. En attendant sa table, on peut faire une petite partie de pétanque, tout en saluant l’un des deux paons qui s’y pavanent en faisant la roue. Service aussi cool que professionnel et bande-son déroulant les tubes vintage et dont la programmation éclectique est assurée par Dan Adrien. Vous préférez un dîner entre amis dans votre villa des parcs ? No problem, le TIGrr assure en click and collectle-tigrr.com


Lilly of The Valley : objectif minceur

Sur la colline de Gigaro qui domine la plage, à 30 minutes de Saint-Tropez, ce 5 étoiles de charme ouvert en 2019 voit sa déco joyeuse signée Philippe Starck. La star des créateurs multi-facettes s’est inspiré des jardins suspendus de Babylone, de l’architecture provençale et du design des villa californiennes. Un joli melting pot, mêlé de touches sauvages, de paille et de rotin, pour ce spot de 38 chambres et 6 suites avec terrasses donnant sur la mer ou sur les collines du Cap Lardier. Avec, partout en leitmotiv, une ode à la nature, tant et si bien qu’avec ses toits végétalisés, l’hôtel s’y confond. Lieu incontournable de la région, le restaurant Vista est très animé. Le chef, Vincent Maillard, ex Alain Ducasse et Guy Savoy, y disitlle une cuisine méditerranéenne succulente.

Y prendre l’apéritif sur la terrasse, sous le sunset, est un délice, sous l’œil bienveillant du directeur Stéphane Personeni. Tout en bas, le Beach Club a réouvert, avec sa plage privée et 2 tables à l’italienne. L’une plus formelle, l’autre plus cool, les pieds dans le sable. L’établissement, qui dès le départ misait sur le bien-être et la remise en forme toute l’année, a affiné son offre pour se concentrer sur la minceur. Ce sont donc 3 programmes, très ciblés et mis au point par le docteur Jacques Fricker, spécialiste en la matière., qui sont proposés à la clientèle. Cela se passe au Shape Club, avec piscine, salle de sport, studio de cours de gym, de yoga, Pilates, salle de fitness, sauna et hamac. Sans oublier une alimentation controlée avec des menus étudiés, servis au Club House, un bar detox. Programme de 4 jours à 21 jours, de 2 100€ à 8 800€. Chambre à partir de 900€. lilyofthevalley.com


Hôtel Byblos : iconique

On ne présente plus le Byblos, fleuron hôtelier dudit Saint-Trop’ comme on l’appelait l’époque, en 1967, avec son architecture de village provençal autour de la piscine et ses légendaires Caves du Roy. Il compte 90 chambres, dont 50 suites, y compris la très fashion suite Missoni, décorée aux couleurs de la marque italienne. Coté nouveautés, on note le restaurant Arcadia, en bord de piscine, enrichi de fresques mosaïques signées par l’artiste Laetitia Léotard. Le chef exécutif, Nicola Canuti, ex Alain Ducasse, y travaille avec le chef résident Alexander Hasle. Très créatif, celui-ci utilise les légumes, les fruits et les plantes aromatiques cultivées en permaculture dans le potager maison. Il faut absolument goûter le thon rouge et fleurs de courgettes ou le cevice de sériole à la chlorophylle. Focus sur la table du chef, crée sur-mesure pour 8 personnes. On adore !

Pour 8 ou 6 personnes aussi, le package Byblos Confidentiel permet de se regrouper en famille dans plusieurs chambres, tout en bénéficiant de prestations premium, gouvernante et hélico ou limousine pour les transfetsl aéroport. Imaginée par Alain Frossard, la plage privée Byblos Beach, avec son décor marin en bois lacté inspiré des vieux gréements, est l’une des plus sympas de Pampelonne.

Envie de vous ressourcer ? Alors réservez l’Offre Detox, un programme bien-être et personnalisé sur 3 jours qui comprend renforcement musculaire, exercices en plein air, repas équilibrés… 3 nuits en chambre en single : 2 850€, double, 4 635€. byblos.com

Plus d’informations sur Saint-Tropez : sainttropeztourisme.com