Benjamin Castaldi, l’hommage à deux monstres sacrés

Yves Montand et Simone Signoret dans l’intimité familiale

Catégorisé comme Art de vivre
Benjamin Castaldi

Alors que l’on célèbre le centenaire de la naissance de Simone Signoret et d’Yves Montand, Benjamin Castaldi leur rend un hommage très personnel dans son nouveau livre, « Je vous ai tant aimés« . L’animateur se souvient de sa grand-mère et du père adoptif de sa mère, Catherine Allégret, dont il fut proche jusqu’à la fin de leur vie, dans leur maison d’Auteuil. Il imagine avec tendresse leur rencontre, et fait le récit de cet amour extraordinaire. À travers ce couple mythique, toute l’histoire du cinéma français, mais aussi celle de la gauche, du communisme et de la fin des certitudes nous est contée. Une vie jalonnée de succès, comme Casque d’or, Les Diaboliques, Les Chemins de la Haute Ville, La Veuve Couderc, La Vie devant soi, Les Feuilles mortes, Le Salaire de la peur, La Folie des grandeurs, César et Rosalie etJean de Florette. De Marseille à Hollywood, de Moscou à Paris, les côtoyer, c’est écrire une chronique du 20e siècle, de l’Occupation à la chute du mur de Berlin, en passant par les plateaux de cinéma, les scènes de music-hall, la rue ou les bistrots. L’ouvrage nous fait entrer dans l’intimité d’une famille, celle de Benjamin Castaldi pour qui ces monstres sacrés furent des modèles inoubliables trop tôt disparus. editionsdurocher.fr

Par Eric TIRELLI

Rubrique Jet-Set