Le Cinq Codet : un hôtel écrin 5 étoiles et une cuisine d’auteur

Évasion, bien-être et gourmandise au coeur de Paris

Confidentiel ! Un hôtel écrin labellisé 5 étoiles, au pied du Dôme des Invalides, proche du Grand Palais, du musée Rodin et des galeries d’art.

Un hôtel écrin au charme des années 30

Le Cinq Codet est un hôtel inspiré par l’art, comme par la littérature d’hier et d’aujourd’hui. Un établissement sachant marier le luxe contemporain à l’histoire de Paris. Un havre de paix où se cultivent le goût du silence et la romance. Façade classée en courbe, lignes de béton tendues, vitrage graphique et géométrique, le bâtiment des années 30 au style industriel rappelle l’ancien Central de France Télécom qui logeait là jadis. Derrière les baies vitrées, l’architecte-designer Jean-Philippe Nuel a imaginé un lobby aux volumes cathédrale. Les âmes se déconnectent et contemplent la collection des 400 œuvres d’art. Les photographes Jean-Pierre Foucher et Gilles Triard, les sculptures de la plasticienne Béatrice Grand Jean, les fresques murales signées Alice Heit, les tableaux de Caroline Touzet et Julio Rondo et les illustrations de Cyril Lestrade-Leveille s’associent aux plus belles pièces de mobilier scandinave, italien et français.

Dormir dans l’hôtel écrin du Cinq Codet

Amoureux d’escapades dans capitale et d’adresses pépites, le Cinq Codet est un bijou qui invite au raffinement et à la sophistication discrète. Un art de vivre éclairé offrant l’expérience d’un pied-à-terre parisien. Spacieuses et lumineuses, dotées de larges hauteurs de plafond, les 67 chambres et suites s’inspirent de l’ambiance des ateliers d’artistes. Partout, le chêne clair réchauffe la pièce, le mobilier aux lignes courbes apporte de la douceur à l’ensemble. Atypiques, elles offrent un esprit yacht avec petit salon, banquette et guéridon en résine et verre. Les œuvres d’art s’affichent en tête de lit et les salles de bain s’ouvrent comme des cabines de bateau. Les junior suites se découvrent en format duplex ou loggia, avec vue inédite sur les Invalides. Tandis que les chambres de luxe bousculent les codes traditionnels de l’hôtellerie, en posant au pied du lit une baignoire.

La magie de Paris depuis son lit

Au dernier étage, les quatre suites offrent des vues sublimes sur la capitale. La suite Eiffel est prolongée d’une terrasse privée donnant sur le Dôme des Invalides et la Tour Eiffel. Autre ambiance avec la suite Rodin, taillée pour les âmes d’artiste. elle s’ouvre sur un grand salon arty et une terrasse privée. La suite Codet, offre même un jacuzzi en terrasse, l’ensemble avec vue sur le Dôme des Invalides. Nec plus ultra, la suite Dôme affiche ses dimensions généreuses de 83 m² et une terrasse-jardin face aux Invalides et à la Tour Eiffel. Au choix : bains de soleil ou pause jacuzzi. Un luxe inouï à Paris !

La cuisine d’auteur de David Maroleau

Référence à l’œuvre de Louis Codet, Chiquette est une table à l’esprit Rive Gauche orchestrée par le chef David Maroleau. Un esprit galerie d’art où le feu de cheminée apporte chaleur et confort. Habillé du mobilier design italien et contemporain Minotti, le nouveau patio végétalisé du Cinq Codet respire sous les érables japonais et la fougère fraîche. Notre cuisinier est un passionné talentueux et cosmopolite, formé au goût de la cuisine d’influences autour du monde. Il cumule les expériences d’excellence : George V, Plaza Athénée… Suivront le Bluebird à Londres, le restaurant du Ritz et le Greenhouse, tout juste auréolé du titre de meilleur restaurant de la capitale britannique. La révélation se fera chez Michel Troisgros, à la Table du Lancaster. Deux années qui lui ouvrent les portes des cuisines de l’Hôtel Montalembert, où il décrochera son premier poste de chef.

L’esprit Chiquette, selon le cycle des saisons

Créer une écriture. Un style culinaire. Voilà le pari proposé par David Maroleau chez Chiquette. À l’affût des nouveautés, il signe une carte personnelle qui respecte le cycle des saisons et change selon son humeur. Au menu, des viandes écossaises, irlandaises ou argentines, « les reines de la discipline » selon lui. Côté poissons, la sélection naturelle suit les cycles des saisons et les livraisons d’un pêcheur de Normandie. Son plat fétiche, le tartare de gambas bio accompagné d’un bouillon dashi, mixe saveurs acidulées et japonisantes. Tout simplement exquis !

Un menu en hommage à l’automne

En mouvance permanente, sa cuisine décline pour l’automne une série de plats inédits. À découvrir, un capuccino de cèpes accompagné d’un praliné au miso et d’une mousse aérée à la noisette. Un Saint-Pierre meunière persillé au gingembre, accordé à une tempura de chou chinois mariné et d’une mousseline de brocolis à la salsa verde et spiruline. Plus des raviolis au canard, en référence à l’Italie, à déguster dans leur bouillon thaï au gingembre et à la coriandre. Pour la note sucrée, le chef ose un dessert au potimarron sous forme de ceviche glacé dans le miel et les épices. À goûter dans une nage au gingembre, gratinée à la mandarine et l’huile de coriandre. Autre inspiration, autour de la noisette. Elle est travaillée en crème glacée avec un praliné feuilleté et coulant, d’une nougatine aux noisettes et d’une mousse gianduja. Une belle gastronomie qui devrait être couronnée d’une étoiles !

Instants sensoriels et détente

Le Spa Cinq Codet est bien sûr un havre de paix. Niché autour d’une terrasse à ciel ouvert, au troisième étage de l’hôtel, le Spa opéré par Esthederm est un cocon au style design et à l’atmosphère relaxante. Unique à Paris, le jacuzzi s’invite en extérieur. Une bulle d’oxygène, une parenthèse végétale, des zones de relaxation et même une balançoire pour se mettre à rêver. L’ensemble est à partager ou à privatiser, à deux ou en groupe. Pour prolonger l’instant bien-être, le lieu possède un hammam, une tisanerie et un espace fitness équipé de machines de musculation de dernière génération. Formule nuitée et petit déjeuner pour deux personnes, à partir de 428€. Massage, à partir de 150€. La déconnexion totale, en plein Paris ! lecinqcodet.com

Hôtel Padam, le nouveau 4 étoiles tendance du Triangle d’Or parisien

Hôtel Royal Monceau Raffles Paris : une suite et un Solex

Too hôtel : le plus haut roof top de Paris

Les Jardins du Faubourg sous le signe de la volupté pour la fête romantique