Lancôme investi le Domaine de la Rose, à Grasse

Créations olfactives éthiques sur la Riviera

Dans une démarche agricole, architecturale et éthique, la marque de cosmétiques Lancôme investit le Domaine de la Rose pour lancer son projet mêlant agriculture et architecture. Entre champs de lavande et guarrigue, au rythme des saisons et des floraisons, la capitale mondiale de la parfumerie qui attire depuis toujours les parfumeurs les plus prestigieux compte un nouvel acteur de poids. La campagne grassoise est en effet un centre de recherche à ciel ouvert pour les « nez », des professionnels à qui l’on confie la création de nouvelles fragrances aux arômes délicats et précieux.

C’est une première pour la marque de beauté, car c’est sous ces cieux qu’elle s’engage dans la biodiversité en inaugurant ce site horticole, sobre et écologique. Dès 2023, le public découvrira des parcours d’éducation avec tout le savoir-faire d’une maison qui mise sur une production éthique et respectueuse des matières premières lors de la culture des plantes à parfum. Une manière durable et traçable de repenser ses métiers. Et pour être en cohérence, le lieu, mis en œuvre par les architectes Lucie Niney et Thibault Marca de l’agence NeM, avec une conception passive bioclimatique, est certifié « Bâtiment Durable Méditerranéen ».

Il s’est aussitôt vêtu de rose, couleur de la rose Centifolia qu’elle utilise dans ses gammes de soins et de maquillage. Et dont elle souhaite l’utiliser uniquement en version bio, à terme. Ici, les restanques en pierre sèche, les vallons d’eau et les d’arbres accueilleront 163 espèces de plantes, 33 d’oiseaux, autant de papillons, 8 d’insectes et 12 variétés de chauve-souris dans leur écosystème naturel. Avec cette nouvelle charte, Lancôme ouvre la voie à une industrie qui conjugue le beau et le bon au retour à l’essentiel. lancome.fr