Avec lui, le vélo prend le virage du futur. Premier de sa génération à proposer une reconnaissance faciale au démarrage, XOne fait sa « vélorution ». Après les smartphones, c’est au tour du vélo de ville de se mettre au goût du jour, et la palme de l’innovation revient à cet objet roulant non identifié. Préfigurant l’avenir de l’un des moyens de transport urbain les plus en vogue du 21e siècle, le XOne est doté de technologies de pointe brevetées pour nous offrir une expérience de conduite ultra personnalisée. Elégant, cet e-bike qui roule au doigt et à l’œil est revêtu d’un cadre en aluminium composite intégrant une batterie de 16 Ah de 42 volts, les feux avant et arrière et une fourche en fibre de carbone.

Utile, ce joujou mis au point par la marque Rayvolt, pèse à peine 22 kilos. Il est doté d’un écran digital, d’un déverrouillage automatique et d’un freinage intuitif générateur d’énergie. Guidon bas de style minimaliste, câbles invisibles, 75 km d’autonomie pour seulement 4 heures de charge, vitesse jusqu’à 45 km/h, réglages d’un simple toucher, signaux de virages automatisés, capteur gyroscopique offrant un pilotage sûr à toute heure, grâce à un équipement lumineux dédié, vous n’avez pas fini de découvrir ses innovations. A partir de 1 800 €. xone.bike

Henri YADAN