Waldorf Astoria Versailles – Trianon Palace, le cadre des événements grandioses

Grande histoire, grand luxe et grande gastronomie

Catégorisé comme Art de vivre

Joyau de l’hôtellerie de prestige, le Waldorf Astoria Versailles – Trianon Palace allie la grande histoire et les fastes du luxe en majesté. Dans l’écrin de son parc, ce palace néo-classique qui fut inauguré en 1910 par l’architecte René Sergent a accueilli les plus grands de ce monde. De Sarah Bernhardt à Marcel Proust, en passant par l’aviateur Santos-Dumont, Sacha Guitry, Marlène Dietrich, John Rockefeller, Paul Getty, le Prince Aga-Khan et la Reine Elisabeth II, la liste est longue. Voisin immédiat du château du Roi Soleil et du hameau de Marie-Antoinette, il est entré dans légende pour avoir été lé théâtre de l’une des anecdotes les plus remarquables du siècle dernier : la signature du Traité de Versailles, en 1919. Cette conférence, lors de laquelle furent rassemblés les belligérants de la 1ère Guerre Mondiale, se déroula dans un salon d’apparat qui porte encore aujourd’hui le nom de Clémenceau, l’ancien Président du Conseil Français.

Sous des lustres en cristal et des colonnes dorées à la feuille d’or, celui-ci s’ouvre sur une terrasse et où sont célébrées des réceptions et des conférences internationales. Il est prolongé par une galerie baignée par la lumière du jour. Le bâtiment historique abrite 85 chambres et 15 suites. Spacieuses, lumineuses, modernes, elles offrent des vues imprenables sur les jardins, certaines sur le château… Autres attraits des lieux et pas des moindres, ses 2 restaurants font se déplacer les connaisseurs qui y viennent faire la fête des sens d’une tradition française retwistée, dans un cadre somptueux et romantique. Le premier, étoilé au guide Michelin sous la houlette de Gordon Ramsay (menus : 139€, 179€, Dîner du réveillon du 31 décembre 2021 : 545€ par personne, avec 1 coupe de Champagne, les accords mets-vins en 4 services et l’accompagnement musical d’un DJ). Le second, La Véranda, est dirigé par le chef exécutif Frédéric Larquemin et le pâtissier Eddie Benghanem (carte : 69€).

Comme chaque année, le Chalet d’Hiver au décor typiquement montagnard, installé à quelques pas de l’entrée de l’hôtel, propose des créations culinaires à emporter, telles que crêpes, gaufres de Liège et autres douceurs accompagnées d’un verre de vin chaud ou d’un chocolat chaud. Une bonne idée à l’heure du goûter… Et comment oublier la bûche de Noël maison ? Cette année, elle a pris la forme d’une dinde qui ne passera pas à la casserole avant de faire son show sur la table pour bluffer toute la famille. Posée sur sa marmite, sa fine coque en chocolat abrite un entremet moelleux, une crème aux deux vanilles et et un crumble à la noisette du Piémont caramélisée à la fleur de sel. 6 à 8 personnes : 84€. Pour toute commande : trianonpalace.shop-and-go.fr/la-dinde-de-noel-2021.html

Et pour prolonger le plaisir, l’écrin de sérénité du Spa Guerlain permet de vivre des moments uniques dans un lieu tout aussi exclusif. Oasis de sérénité aux allures de thermes antiques, agrémentés d’une piscine d’inspiration gréco-romaine de toute beauté, cet espace de 2 800 m² est surplombé d’un solarium et d’une verrière pour offrir un centre de remise en forme digne des plus grands standings contemporains. Feutré, le lieu est entièrement dédié au bien-être et à la beauté, avec des soins du corps et du visage inédits, comme « le Secret de la Reine », « l’Orchidée Impériale » ou « Abeille Royale » qui figurent parmi les plus recherchés. Profitez de votre séjour de foin d’année au Waldorf Astoria Versailles – Trianon Palace, il a traversé les époques et les modes en restant au sommet de l’art de vivre. waldorfastoriaversailles.fr

Par Henri YADAN

Rédacteur en chef