Profitez-vous de votre job pour être toujours en croisière ?

Etre en croisière sur nos navires fait partie de mon quotidien. C’est surtout parce que je dois vivre l’expérience client, expérimenter le même séjour que nos « guests » pour connaître leurs demandes et leurs attentes, surtout des Français qui représentent la majorité de notre clientèle étrangère, et qui sont très exigeants. C’est ainsi que nous développons nos offres de services pour les améliorer.

Spécialisé sur la Grèce, vous devez connaître ce pays par cœur ?

Nos navires, Olympia et Crystal, sillonnent les îles Cyclades qui ont tant à offrir, tant au niveau culturel que patrimonial. C’est essentiel pour organiser les excursions à terre de nos clients, selon leurs centres d’intérêt. N’oubliez pas que nous faisons en moyenne 2 escales par jour entre les îles les plus emblématiques de la Grèce, pour les faire visiter par nos passagers qui en redemandent.

Celestyal développe-t’il de nouveaux itinéraires en Méditerranée ?

Oui, nous desservons désormais Milos, une île volcanique aux plages de sable rouge, avec des paysages lunaires. Nous proposons aussi une croisière « 3 continents » de 7 nuits, Europe, Afrique et Asie en même temps. Elle passe par Kusadasi, en Turquie, puis Alexandrie et Port Saïd en Egypte, pour découvrir les pyramides de Gizeh dans la journée, et enfin Ashdod, en Israël. Chez Celestyal les escales sont longues, par exemple à Mykonos et à Santorin, le bateau reste à quai pour la nuit afin que les passagers puissent profiter des escales en toute sérénité.

Pour enrichir vos albums photos, inscrivez-vous aux excursions, en groupe ou en solo.

Celestyal, c’est combien d’employés, et dans combien de pays ?

Entre le siège social d’Athènes et les bureaux de représentation que nous avons dans 11 pays, il faut compter environ 150 personnes. Quant aux personnels de bord, ils sont à peu près 600 par navire.

Avez-vous un programme d’acquisition de nouveaux navires ?

Nous avons beaucoup investi dans la rénovation de nos navires, et nous vous annoncerons très bientôt l’acquisition de bateaux de moyen tonnage, à taille humaine, pour 2021.

A Athènes, la relève de la garde devant le parlement est un spectacle à ne pas rater.

Quelles sont les différences entre l’Olympia et le Crystal ?

Le Crystal est plus petit, avec seulement 476 cabines, dont 56 sont équipées de balcons, et avec un maximum de 1 200 passagers. L’Olympia peut accueillir jusqu’à 1 500 passagers, et il dispose de plusieurs ponts ouverts sur la mer pour l’observation pendant la navigation. Pour les 2 navires, nous allons étendre la saisonnalité, et voguer 8 semaines de plus en Méditerranée.

Vous inscrivez-vous dans une démarche environnementale ?

Du fait de la taille des navires, leur empreinte écologique est minime. Nos itinéraires sont prévus pour ne pas accoster dans des ports saturés de touristes afin de ne pas aggraver leur pollution au cœur de l’été. Nous avons retiré toutes les bouteilles en plastique à bord, et les coques des navires sont recouvertes d’une couche de silicone pour réduire leur consommation de fuel.

Imitée, mais jamais égalée, la salade grecque est une institution pour vous initier à la cuisine du Pays des Dieux.

Pourquoi mettez-vous l’accent sur la gastronomie à bord ?

Tout ce qui touche à la cuisine et à la gastronomie est devenu un divertissement à part entière à bord des navires. En All Inclusive, les passagers sont très demandeurs, et nous organisons des dégustations quotidiennes de produits et de vins, à grands renforts de « cook shows » auxquels ils peuvent participer. www.celestyalcruises.com

La rédaction