Monténégro, la destination touristique des quatre saisons en Adriatique

Un pays bercé par les vagues de la mer et le vent des montagnes

Minuscule pays ouvert sur l’Adriatique, le Monténégro, surnommé « Montagne Noire« , en référence aux forêts sombres qui le recouvraient autrefois, est une perle touristique méconnue. Situé sur la péninsule des Balkans, ce petit écrin n’a rien à envier à son voisin croate ! Enclavé dans un environnement remarquable, il propose de véritables paysages de cartes postales. D’un côté, une mer turquoise, de l’autre des montagnes avec des sommets de plus de 2 500 mètres d’altitude. Le Monténégro, c’est aussi des canyons, des lacs, des plages de sable encore sauvages, des parcs naturels… Sans oublier les bouches du Kotor, l’unique fjord en Méditerranée classé sur la liste du patrimoine culturel mondial de l’Unesco.

Le Monténégro, un pays à la riche histoire

adriatique défilé
adriatique statues

Les passionnés d’histoire s’intéressent de près à cette jeune république balkanique. Des populations grecques, puis celtes et romaines l’occupent dès le 6e siècle de notre ère. Les tribus slaves s’y installent ensuite. Puis, au Moyen- Âge, le pays perd son indépendance en tombant sous la mainmise ottomane. Sa libération ne survenant qu’au 18e siècle, après environ un siècle de résistance ! Les attaques turques fusent. Le prince Nicolas Ier les repousse et fait reconnaître les frontières, ainsi que l’indépendance du pays. Nous sommes en 1878. Le royaume naît en 1910. À l’issue de la première guerre mondiale, le Monténégro rejoint le Royaume des Serbes, Croates et Slovènes qui devient le Royaume de Yougoslavie. À partir de 1944, puis de 1963, sous Tito, il se transforme en l’une des républiques fédérées de la République fédérale socialiste de Yougoslavie. Le 3 juin 2006, le pays est enfin indépendant !

Une destination tendance

adriatique baie

Depuis le début des années 2000, le Monténégro attire les foules en ses terres gorgées de soleil. Car son emplacement est idéal, entre le parc du mont Locven et ses 295 kilomètres de plages aux abords de l’Adriatique. En dépit de sa petite taille, son riche patrimoine culturel, historique et naturel offre un éventail varié de sites à découvrir pour ses visiteurs. Aussi, ce pays de l’Europe du Sud est de plus en plus courtisé par les voyageurs en mal de découvertes. La convivialité des habitants et leur attachement aux traditions font de cette destination un voyage inoubliable. Mais laissons entrer la magie de ces lieux dans nos vies…

Les Bouches de Kotor, baie de l’adriatique

adriatique ile

La route qui parcourt les Bouches de Kotor est juste majestueuse. Elle longe la mer Adriatique et confère une vue exceptionnelle sur l’une des plus belles baies du monde. Les Bouches de Kotor sont une « Ria », le lit d’un ancien fleuve envahi par la mer. L’eau de pluie qui dévale les montagnes se mêle à l’eau salée dans des canyons d’une cinquantaine de mètres de profondeur. Véritable paradis pour les poissons. À ses pieds se trouve Perast, un village très ancien à l’architecture baroque. Ici, on monte dans un bateau qui nous mène sur une île artificielle, Notre Dame du Rocher, dont l’histoire est fascinante. Au 15e siècle, deux pêcheurs trouvent une icône représentant la Vierge. Ils la rapportent chez eux. Leur frère, gravement malade, commence à guérir. Les habitants décident alors de construire une église. À l’intérieur de laquelle, il est possible de toucher le fameux rocher. Difficile de situer la part de vérité, mais la légende est belle…

Kotor, reine de l’Adriatique

adriatique barques
adriatique canon

Kotor ressemble un peu à Venise, la Sérénissime ayant dirigé la cité pendant 400 ans. Classée au patrimoine mondial de l’Unesco, la vieille ville, qu’il vaut mieux visiter le matin, possède un charme incontestable. On y accède par l’entrée principale, « la Porte de la Mer » d’époque vénitienne. Ou bien par un vieux pont romantique qui enjambe la Scurda. Une fois à l’intérieur, on se perd dans un labyrinthe de ruelles, on prend un café sur la terrasse d’une placette. Puis la balade continue en admirant les deux clochers de la cathédrale Saint-Tryphon, d’architecture romane. On parcourt ensuite les murailles qui longent le flanc de la montagne. La vue panoramique y est unique. Mais il faut d’abord monter 1 400 marches escarpées…

Autres pépites touristiques de l’Adriatique

adriatique terrasse
adriatique portomontenegro

Porte d’entrée des Bouches de Kotor et gardienne de la baie, Herceg Novi est la cité-jardin du Monténégro. Sa végétation luxuriante faite de magnolias, grenadiers, cactus, agaves, eucalyptus ou encore bougainvilliers, sont les témoins d’un passé maritime important. Ville culturelle et historique, on y compte pas moins de 163 églises romaines et orthodoxes. À une heure de route, Porto Montenegro est une marina de luxe construite sur l’ancienne base navale de la défunte Yougoslavie. Créée par le milliardaire canadien Peter Munk, ce port de plaisance peut accueillir des yachts, atteignant jusqu’à 150 mètres de long. Envie de passer de la mer à la montagne en 11 minutes ? Rien de plus simple. Il suffit de monter dans le téléphérique Kotor/Lovcen. Il permet de profiter de splendides panoramas, mais aussi de découvrir les trésors du parc national du Mont Lovcen.

Les parcs du Durmitor et Biogradska Gora

adriatique parc
adriatique maisons durmitor

Sur le haut plateau au nord-ouest du Monténégro, cerné par les rivières Tara et Piva, se trouve le parc national du Durmitor. 48 sommets dépassant 2 000 mètres de haut, le canyon le plus profond d’Europe et 18 lacs glaciaires à plus de 1 500 mètres d’altitude contribuent à sa beauté. Le plus grand et le plus attrayant étant le Lac Noir, dominé par le sommet Meded et entouré de forêts. Il est accessible le long d’une promenade de deux kilomètres depuis Zabljak, la plus importante station de montagne du pays. Autre joyau du patrimoine naturel, le parc national de Biogradska Gora qui contient la dernière forêt vierge d’Europe. Plus de 200 espèces d’oiseaux, dont l’aigle impérial, y vivent sans oublier les loups, les renards et les chevreuils. Un beau terrain de jeux pour les amoureux de la nature, à quelques encablures de Kolasin, deuxième station de montagne du Monténégro.

Sélection de beaux hôtels monténégrins

  • Hyatt Regency Kotor Bay Resort : un 5 étoiles doté d’une plage privatisée. Il dispose d’un Spa, de deux piscines et d’un centre de bien-être. Les chambres et suites offrent une vue sur la baie de Kotor. L’établissement possède également un port de plaisance privé. Chambre double Deluxe avec vue sur mer, 187€ pour deux personnes, petit déjeuner buffet compris. Donji Stoliv bb, 85330 – hyatt.com
  • Bianca Resort & Spa : un établissement entouré de superbes forêts de pins. Les chambres luxueuses donnent sur les chaînes de montagnes enneigées. Mirka Vesovica, 81210 Kolasin – biancaresort.com
  • North Story : un chalet ultra chic, avec vue sur la ville, la montagne et un jardin. Sans oublier la piscine et le jacuzzi ! Kovacka Molina 1, 84220 Zabljak – durmitornp.com
  • Hôtel Ami Budva : un 5 étoiles luxueux offrant une vue exceptionnelle sur la mer Adriatique. 16 Nika Andusa, 85310 Petrovac – amihotel.me

Infos touristiques : montenegro.travel

Y aller

Air Monténégro propose 10 vols par semaine au départ de Paris Charles-de-Gaulle vers l’aéroport de Podgorica, en 2h25. airmontenegro.com

Hôtel Relax Torreruja Thalasso & Spa, un éco resort en Sardaigne

Sur la route des maisons d’écrivains, de Normandie en Île-de-France

Laponie Finlandaise, le spot givré de la Française des Circuits

The Dali Museum, l’attraction arty de St Petersburg, en Floride