Maison Theil, une capsule de malles d’ici et d’ailleurs

Objet de luxe et de désirs à emporter

Catégorisé comme Maroquinerie

La collection « Malles d’ici et d’ailleurs, imaginée par Nicolas Theil, invite à se faire la malle… Mais pas avec n’importe laquelle ! Petites malles de jour, du soir ou de voyage, elles sont toutes réalisées à la main dans son atelier parisien. Et en édition limitée à 5 exemplaires par série. Elles se font légères, structurées et mêlent le savoir-faire du maroquinier au travail complexe de la gainerie. Tel un magicien, il revisite cet accessoire de la fin du 19ee siècle en utilisant des matières, des dimensions et des formes singulières.

Ses créations portent des noms évocateurs. Avec Tokyo, l’art est au programme. Le sac/malle en veau blanc est décoré de papillons peints à la peinture à l’huile, un chef d’oeuvre que l’on doit à l’artiste peintre malaisien Ken Yang. Pour un look disco-électro, choisissez la mini-malle brisée, baptisée Iceberg. Ce modèle se porte en cross body et son l’ouverture représente deux icebergs qui se seraient séparés.

La série New York vous surprendra. En particulier, la malle pique-nique dédiée aux plaisirs champêtres, car elle est matelassée et capitonnée en veau jaune, façon galuchat. Enfin, la pièce la plus audacieuse et innovante est sans conteste la malle/sac à dos, baptisée Méta. Elle est déclinée en 2 tailles, et en quelques mouvements, elle passe de malle de jour à sac à dos ! Prête à partir… Prix : à partir de 1 500€. Malle Tokyo, pièce unique : 14 800€. nicolastheilparis.com

Publié le

Par Agnès LAMARRE

Mode & Beauté