Christophe Corthay, Christophe Algans et Philippe de Paillette, trois garçons passionnés par les matières et l’amour du beau, ont créé l’Atelier du Tranchet. Une adresse confidentielle au nord de Paris où, tels des orfèvres ils imaginent, façonnent et composent les chaussures qui vous vont bien et qui vous ressemblent. À l’instar d’un tatoueur encré dans la puissance du dessin, le Tranchet n’a rien d’anodin. Sa puissance à lui, ce sont les formes, les patines, les couleurs et ce qui se passe sous le soulier. On y voit des symboles, des scarifications, des fétiches qu’on sera seul à savoir dominer et qu’on laissera entrevoir, au hasard d’un pas, d’une pose, histoire de semer le trouble derrière soi. Question peausseries, celles des souliers de l’Atelier du Tranchet utilisent même du python et croco d’origines contrôlées, de France, d’Italie, de Louisiane et de Madagascar, avec une peau entière pour chaque paire. Quant aux patines, elles pétillent, sont profondes, envoûtantes et grisantes.

Ce lieu insolite est aussi le repaire d’initiés sachant pister ce que Paris sait faire de mieux, formes et couleurs, loin d’un classique sage et convenu, Rock et décalées, à l’inspiration débridée. Il vous en coûtera entre 3.000 € et 15.000 €, et entre 6 et 9 mois de patiente après la prise des mesures.
Atelier du Tranchet – 128, boulevard Macdonald – 75019 Paris. www.tranchet.paris

Agnès Lamarre