Dior : escale à Séville pour la collection croisière 2023 

Une ode à la culture de l’Andalousie, poétique et flamboyante

Catégorisé comme Mode

C’est au cœur de l’emblématique Plaza de España de Séville, dans une mise en scène spectaculaire, que Maria Grazia Chiuri a présenté sa collection croisière 2023. La créatrice s’est inspirée de l’iconique danseuse de flamenco, Carmen Amaya, connue sous le nom de « La Capitana ». Artiste à la gestuelle extraordinaire, révolutionnaire, celle-ci fut la première danseuse dans son secteur à s’habiller en homme. On y vit également de multiples références à la Vierge de la Macarena. Et des influences équestres comme la duchesse d’Albe, personnage légendaire montant à cheval avec Jackie Kennedy. Une cavalière hors pair !

Le rouge, le noir, les mantilles étaient omniprésents ainsi que l’iconique châle de Manille. Les mannequins arboraient des complets masculins à rayures fines, des gilets de costume doublé de soie, les pantalons des cavaliers andalous et des vestes courtes parées de brandebourg, mais aussi des boléros à passementerie élançant la silhouette. Le tout, surmonté de chapeaux inspirés du sud de l’Espagne, signés Stephen Jones.

Sur le Catwalk, les taffetas chatoyants, rouge, jaune, ocre, noir, sculptaient des jupes exubérantes symbolisant Dior et l’Espagne. Quant à la veste Bar, pièce emblématique du New Look imaginé par Christian Dior, en 1947, elle s’était parée de velours noir brodé de fils d’or.

Pour cette collection, Maria Grazia Chiuri a mis à l’honneur le savoir-faire local en collaborant avec des artisans travaillant dans le domaine de la métallurgie, de la maroquinerie et de la broderie. Un défilé éblouissant, où les créations ont célébré la multiplicité des visions de la féminité. dior.com

Publié le