Baobab Collection célèbre la Renaissance italienne

Borgia, Lucrezia, Rodrigo… retour sur une époque fastueuse

Catégorisé comme Art de vivre
Baobab Collection

C’est dans le cadre intimiste de sa nouvelle boutique parisienne, la première sur la Rive Gauche, que la marque aux bougies décoratives parfumées et diffuseurs d’odeurs pour la maison a présenté sa nouvelle collection. Cette mine de cadeaux pour les fêtes, mais pas que, rend hommage avec maestria à la Renaissance italienne. Le tout s’affirme comme parfaitement documenté et réalisé, avec des verres aux effets d’étoffes riches et décors architecturaux de toute beauté. On s’extasie devant la ligne Borgia, aux verres gravés en diagonale et piqués de fleurs.

On rêve devant la bougie Roma qui reproduit, en sérigraphie, les arches du Colisée. On se pâme devant le travail effectué pour la bougie or Filo Oro, infiltée de filaments noirs. C’est une collection fastueuse, dont les opus fleurent bon le patchouli et la fève Tonka. À moins que ce ne soit le néroli, le vétiver et les effleuves d’agrumes, à l’instar d’un jardin italien. Les verres sont soufflés à la bouche, comme à Murano. Attention, éditions limitées !

Mais il ne faudrait pas occulter un autre thème, baptisé Hazo Noely, en raphia crocheté, très coloré et très festif. Cette ligne solidaire a été réalisée par des femmes de l’île de Madagascar, au profit d’une association soutenue par Baobab Collection. Effet waouh garanti. Bougies de 95€ à 585€ pour le format XXL de 800 heures de « consummation ». baobab collection