A l’occasion de la prochaine Fashion Week parisienne, du 20 oui 23 janvier, les merveilles de l’Orient défileront sous les yeux des amoureux de la mode et autres chasseurs de tendances. Toutes les grandes maisons de couture s’y donnent rendez-vous pour présenter les tendances de la saison printemps/été 2020 dans des lieux de prestige. De son côté, l’Oriental Fashion Show a pour vocation de faire se rencontrer les civilisations.

Il investira le Carrousel du Louvre, le 20 janvier, pour présenter, en marge du calendrier officiel des défilés Haute Couture, la génération montante de créateurs venus du Kazakhstan, d’Azerbaïdjan, d’Ouzbékistan, du Turkestan, du Kirghizistan, du Tadjikistan, du Liban, d’Egypte, d’Arabie Saoudite, du Koweit, de Libye, de Tunisie et du Maroc. Autant de contrées méconnues dans l’univers traditionnel et feutré de la mode occidentale, mais qui regorgent pourtant de talents, de créativité et de richesses culturelles. La sélection pointue de ses créateurs fait l’objet d’un long travail de recherche, de rencontres et de visites d’ateliers, à chaque édition. L’enjeu de ce défilé parisien est grand. Car qui ne rêve pas de présenter ses collections à Paris, le temple de la mode, de surcroît dans un lieu associé à l’art et à l’histoire ?

L’Oriental Fashion Show dévoilera les broderies, des étoffes et reviendra sur dans l’histoire d’un vêtement comme le caftan, vieux de plusieurs siècles. Les vingt créateurs venus d’ailleurs qui participent à cette 34e édition sont ainsi les précieux acteurs du rapprochement de l’Orient et de l’Occident. A travers leur art, ils participent à l’harmonieux mariage de l’excellence française et du savoir-faire oriental. Rendez-vous le 20 janvier au Carousel du Louvre pour un défilé à nul autre pareil. www.orientalfashionshow.com

Agnès LAMARRE