Musée des Arts Décoratifs, l’hommage à Elsa Schiaparelli

Une rétrospective inspirante sur une grande dame de la mode

Catégorisé comme Art de vivre

Le Musée des Arts Décoratifs met à l’honneur l’œuvre audacieuse et inspirante d’Elsa Schiaparelli, créatrice italienne dont l’inspiration s’est nourrie d’une relation privilégiée avec les artistes de l’avant-garde parisienne des années 1920 et 1930. Près de 20 ans après la rétrospective qui lui a été consacrée, en 2004, le musée a souhaité revisiter son œuvre afin de faire redécouvrir au public sa fantaisie novatrice, son goût du spectacle et sa modernité artistique.

Ses mondes surréalistes réunit 520 pièces, dont 272 costumes et accessoires de mode, mis en regard de peintures, sculptures, bijoux, flacons de parfum, céramiques, affiches et photographies. Le tout, signé des plus grands noms de l’époque, de Man Ray à Salvador Dalí, de Jean Cocteau à Meret Oppenheim ou encore d’Elsa Triolet. Avec la complicité de Daniel Roseberry, directeur artistique maison Schiaparelli depuis 2019, cet événement met également en lumière l’héritage de son style avec des silhouettes interprétées par de célèbres couturiers lui rendant hommage : Yves Saint Laurent, Azzedine Alaïa, John Galliano, Christian Lacroix. L’exposition est présentée dans les galeries de la mode Christine & Stephen A. Schwarzman, dans une scénographie poétique et immersive confiée à Nathalie Crinière.

Dans notre époque contemporaine, qui conçoit le dialogue étroit entre mode et art comme une évidence, Elsa Schiaparelli semble plus que jamais de notre temps, en couturière « inspirée » comme elle aimait à se définir elle-même. Élevée dans un milieu humaniste et érudit, elle a embrassé la mode en ne reniant jamais sa profonde fascination pour l’art et pour les artistes. Jusqu’à sa disparition, en 1973, elle fut autant créatrice que femme d’image, s’amusant de la haute couture comme d’un kaléidoscope, pour ses robes du soir, tenues de ville, modèles sport, accessoires et parfums. Incontournable pour toute fashionista qui se respecte… Du 6 juillet 2022 au 22 janvier 2023. madparis.fr

Publié le

Par Eric TIRELLI

Rubrique Jet-Set