Carl F.Bucherer, 3 bijoux à porter au poignet

La marque de haute joaillerie explore le temps depuis 1888

Révélation éblouissante du nouveau visage de la Manero Tourbillon Double Peripheral par la maison suisse, Carl F. Bucherer. Associant avec brio l’ingénierie de pointe à une esthétique somptueuse, ce bijou horloger dévoile un univers de sophistication où chaque détail témoigne d’un savoir-faire exceptionnel. Toujours à la pointe avec son remontage automatique, elle affiche plus que jamais une forte identité joaillière avec ses lunettes incrustées de pierres précieuses. Trois nouvelles montres, trois coloris, chacune en édition limitée à 18 exemplaires. L’alliance parfaite entre innovation technique et esthétique captivante !

Manero Tourbillon Double Peripheral : complexité et fiabilité

 Manero Tourbillon Double Peripheral le cadran

Si au premier coup d’oeil, l’aspect haute joaillerie séduit, on n’oublie pas pour autant sa haute technicité. Dans chaque montre se cache l’un des mouvements les plus complexes : le calibre de manufacture CFBT3000. Lancé en 2018, c’est le premier mouvement à combiner un remontage périphérique automatique. Ce système est entraîné par une masse oscillante bidirectionnelle qui fournit suffisamment d’énergie mécanique pour créer une réserve de marche de 65 heures. Autre particularité, sa fonction stop-seconde, qui permet d’arrêter la rotation de la cage de tourbillon. Ainsi, l’utilisateur peut synchroniser sa montre avec une heure réglementaire, à la seconde près. Une prouesse signée Carl F. Bucherer.

Haute joaillerie sous précision horlogère

 Manero Tourbillon Double Peripheral les pierres précieuses

Le cadran ne passe pas, lui non plus, inaperçu. La lunette, véritable œuvre d’art, s’orne de 40 pierres précieuses taillées en baguette. Des saphirs, des tsavorites et des améthystes. Chacune sélectionnée à la main et assortie à la couleur du cadran. Ces pierres précieuses ajoutent une touche d’élégance remarquable, complétant ainsi le style précieux de la montre. Le bracelet, cousu à la main avec soin et assorti aux couleurs du cadran, est fabriqué à partir de matières recyclées. Il souligne ainsi l’engagement environnemental de la marque à intégrer des matériaux durables dans tous ses produits. Chaque garde-temps dispose d’un boîtier en or rose 18 carats, une couleur choisie pour son élégance contemporaine, et d’aiguilles plaquées or rose. 135 000€. carl-f-bucherer.com

Ma montre Serpent Bohème Boucheron au poignet, cet été

Vacheron Constantin révèle son nouveau trésor : l’Égérie Creative Edition

Frédérique Constant à l’heure des Highlife Ladies Automatic

Piaget à l’heure du Nouvel An Chinois