Lydia Courteille, la séduction des bijoux de sentiment

Les pièces uniques d’un cabinet de curiosités parisien

Lydia Courteille, joaillière à l’imagination sans limite, réalise des pièces uniques dans son cabinet de curiosités parisien du 231, rue Saint-Honoré, depuis les années 80. A deux pas de la place Vendôme, s’y croisent collectionneurs du monde entier, connaisseurs et autres amateurs venus admirer ou acheter ses dernières créations. Les sources d’inspiration de cette passionnée sont les “bijoux de sentiment” du 18e siècle, les “Memento Mori”, l’art nouveau, l’histoire de l’art, les matériaux insolites et le rêve. Lydia relève même le challenge de revisiter certains gemmes comme la Rhodochrosite, la pierre nationale de l’Argentine.

Lydia Courteille passe aussi en revue l’histoire et les légendes des temples et des pyramides Incas pour créer des gammes de bagues, bracelets, manchettes, boucles d’oreilles et colliers à grand spectacle.

Son lieu, hors des codes de la haute joaillerie, attire forcément l’attention. Et les célébrités, de Sofia Coppola à Charlotte Gainsbourg, en passant par Kate Moss ont déjà succombé à ses chefs-d’œuvre hors du commun. Prenez date pour pousser la porte de cet espace intriguant… lydiacourteille.com