Lanqi, l’art des massages ancestraux

Le Chi nei tsang, clé de l’énergie vitale

Dans les Spa Lanqi, point de fioritures, mais un univers 100% authentique. On se croirait à Pékin ou Shanghaï, d’autant que les thérapeutes, toutes chinoises, parlent difficilement le français. Mais leurs mains parlent d’elles-même, car elles dispensent des massages ancestraux qui font partie de leur ADN.  Dernier soin à la carte : le Chi nei tsang, ou massage ventral et viscéral, une branche du qi gong qui consiste à effectuer de savantes manoeuvres en profondeur sur l’abdomen pour y libérer les énergies négatives. On en a bien besoin en ces temps difficiles qui, pour beaucoup d’entre nous, sont sources d’angoisses et de tensions.

Et comme l’on sait, ces dernières se concentrent souvent dans la paroi abdominale. En stimulant nos points d’énergie, la masseuse débloque les noeuds, ce qui permet de relancer l’énergie vitale, appelée Qi et de maintenir l’équilibre de notre corps entre le Yin et le Yang. Une heure de soin sous ces  doigts experts font un bien fou, d’autant que 20 minutes sont consacrées aussi aux bras, aux jambes et aux cuisses pour une complète relaxation. A tester dans l’un des trois spa parisiens, dont le nouveau né, au 62, rue des Entrepreneurs dans le 15e arrondissement. Peut être y croiserez vous Lanqi, petite femme énergique et déterminée qui connaît un succès grandissant dans la capitale. Et n’est pas avare en conseils pour un corps sain, dans un esprit sain. Soin : 90 €. lanqi-spa.com