Christian Louboutin, le magicien du Caracaba

Une collection de sacs et de souliers qui invitent au voyage

Catégorisé comme Mode
Christian Louboutin

Le Caracaba, Kesaco ? Le must have de l’été pour toute fashionista qui se respecte. Il s’agit en fait d’une collection capsule de cabas vitaminés sur le thème du tarot, cher au créateur. Grand globe trotter dans une vie antérieure, ce dernier a voyagé dans sa tête pendant le confinement. Résultat, ces modèles hauts en couleurs qui évoquent l’artisanat de plusieurs pays. Ainsi, Elisa Mexicaba, en coton tissé, est parsemé de broderies maya aux tons vifs, tandis qu’Elisa Africaba est taillé dans de riches tissus africains mordorés et brodés de bracelets. Réalisés en collaboration avec l’arttiste Valérie Schumberger, ceux-ci ont été faits mains au Sénégal, Nigéria et Cameroun. Quant à l’Elisa Portucaba, il célèbre la beauté des Azulejos, marque de fabrique du Portugal, pays de cœur du prince du soulier chic.

De ces opus en forme d’œuvres d’art résulte une collection de sacs et de chaussures de la même veine. Une belle invitation au voyage, à découvrir dans la boutique historique de la rue Jean-Jacques Rousseau, à l’orée de la Galerie Vérot-Dodat, ouverte en 1991 et entièrement répensée comme un salon couture. On aime cette atmosphère feutrée, avec des niches orientales dans lesquelles sont présentés les modèles comme des bijoux. On s’émerveille devant une impressionnante œuvre textile de Louis Barthélemy, mettant en scène des personnages de l’Egypte antique. Couleur dominante du lieu ? Qui l’eût cru… le rouge !

À noter qu’à l’occasion du lancement de Caracaba, la maison Louboutin a versé une donnation à l’Association La Source, fondée il y a 30 ans par les designers Gérard et Elisabeth Garouste. Elle favorise l’épanouissement et l’éveil à l’art des enfants en situation de fragilité. À ce jour, dix « sites-ateliers » ont été ouverts en France, en partenariat avec la Fondation Emerige. C’est aussi Elisabeth Garouste, amie de toujours, qui signe les meubles sculptures, des pièces oniriques inspirés de la nature. Elles ajoutent au charme féérique de la boutique. 2021, année prolifique pour Christian Louboutin, qui a également ouvert au sein des Galeries Lafayette Haussmann, et à la Samaritaine, dans une ambiance ad hoc. Cabas Caracaba, petit modèle : 1 690€. christianlouboutin.com