Hôtel Royal Riviera : gastronomie et suites avec vue sur la baie de Saint-Jean-Cap-Ferrat

Publié le 10 mars 2016 | Pas de commentaire

Royal - Luxetentations.fr
Royal 2 - Luxetentations.fr

Construit en 1904 à l’entrée de Saint-Jean-Cap-Ferrat, « la presqu’île des milliardaires » située à mi-chemin entre Nice et Monaco, le Royal Riviera est un palace à l’élégance discrète qui tranche dans le paysage volontiers flamboyant aux alentours. Inspirée par la Villa Kerylos toute proche, reconstitution unique au monde d’une maison patricienne grecque, sa décoration emprunte au style néo-hellénistique mâtiné d’accents contemporains avec des palettes de couleurs vert olive, ambre et terre de Sienne qui évoquent une luxueuse demeure de la Côte d’Azur. Son luxuriant parc d’origine, récemment redessiné par le paysagiste Jean Mus en un jardin méditerranéen, offre un contrepoint raffiné au grand salon, croisé d’un élégant cocktail d’influences Art-Déco. Ses 96 chambres et suites se répartissent entre le bâtiment principal et la Villa l’Orangerie qui sont séparées par une immense piscine à débordement chauffée toute l’année. Aujourd’hui patrimoine familial des propriétaires indiens de Westmont Hospitality Group, l’une des principales chaînes hôtelière mondiales qui gère 750 établissements, il est membre de Leading Hotels of the World.

Royal 3 - Luxetentations.frRoyal 4 - Luxetentations.frRoyal 5 - Luxetentations.fr
Bruno Le Bolch et Alain Parodi

Elaborée par le chef-consultant Alain Parodi, ex-étoilé au « Cigalon » de Valbonne, la carte de « La Table du Royal » propose une cuisine instinctive, goûteuse, créative sans ostentation, qui réussit la gageure de combiner approches traditionnelles et contemporaines sans jamais trébucher sur ce grand écart. Elle est orchestrée par Bruno Le Bolch, un breton converti aux accents du Sud aux côtés de Jean-Claude Guillon au Grand Hôtel du Cap-Ferrat. Son œuf bio à peine cuit, fine compotée de butternut au surprenant goût de noisette, champignons, crête de coq et sot-l’y-laisse, promet de belles découvertes. Et ses noix de Saint-Jacques de Dieppe cuites et crues, truffes melanosporum, pulpe de panais, jus de viande et yuzu, d’heureuses surprises. Enfin, une bonne nouvelle pour les amateurs d’extérieurs : le restaurant d’été « La Pergola » qui domine la ravissante « Baie des Fourmis » et sa plage privée vient de subir une mue sensationnelle qui en fera l’un des établissements de plage les plus courus de la saison. 600.000 € de travaux ont en effet permis d’installer sur les terrasses une immense pergola à lames pare-soleil rétractables et parois transparentes servies par un bar et une cuisine d’été flambant neufs. Grâce à une broche et un four à tandoori, on y pratiquera une cuisine fusion qui mixera les influences méditerranéenne, asiatique et indienne. Les traditionnelles pièces à la broche – bœuf Black Angus, cochon fermier, pigeonneaux, poulardes bio et autres homards – y seront accommodées de nouveaux mélanges, épices, sucs et textures encore peu familiers sur les rivages azuréens… Menu : 39€, carte : 100€.
3, avenue Jean Monnet, 06230 Saint-Jean-Cap-Ferrat. 7j/7 toute l’année. Tél. : 04 93 76 31 00 et www.royal-riviera.com

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

A lire aussi sur Luxe Tentations

Laisser un commentaire