Carnet touristique et gourmand d’Israël

Publié le 16 décembre 2012 | Pas de commentaire

welcome - LuxeTentations.fr

En quelques années, Israël a fait un bond spectaculaire sur le plan culinaire. Tout simplement parce qu’une nouvelle génération de cuisiniers y a pris les rênes. Après avoir effectué des stages chez les plus grands chefs internationaux, ils maîtrisent aujourd’hui la technique française et leurs talents sont servis par les meilleurs produits du monde. La cuisine moléculaire n’est plus qu’un lointain souvenir. Ici, l’assiette est belle, simple et la cuisine va à l’essentiel : une tranche de courgette, un poisson cru à la fraîcheur extrême avec un petit pressé de tomates et quelques herbes fraîches, ou une aubergine effeuillée horizontalement, fumée, simplement posée sur l’assiette. Des saveurs réelles et soutenues, une touche délicate aux goûts et aux parfums inconnus en Occident qui proviennent de l’excellence du produit et du maniement subtil des épices. Le houmous par exemple a une saveur fine et légère. Quant à la tehina, une crème de sésame au goût de noisette amère, mélangée au houmous, elle peut sublimer des légumes, du poisson ou des brochettes de viande en nous transportant vers cet orient de rêve.

Jérusalem, ville bénie des gourmets

Ce n’est pas rien d’être le voisin de Dieu et de ses prophètes. Et si la spiritualité est le fil rouge de la ville de Jérusalem, les Israéliens n’ignorent rien de la beauté du patrimoine artistique et architectural de leur capitale. Ils ne sont pas en reste d’ailleurs, pour ce qui est de la gastronomie, surtout lorsqu’on se rend à Mahané Yehouda. Cet ancien marché a été restauré, paré de cette pierre blonde si particulière à la ville et recouvert d’une immense verrière. C’est aujourd’hui un lieu de vie, point de fusion entre tradition et modernité. Des petites échoppes regorgent des meilleurs fruits et légumes, fromages, huiles d’olive, épices, d’ici et d’ailleurs. Au cœur de ce Capharnahüm gourmand, cafés, restaurants, mais aussi commerces de luxe et boutiques de mode ont trouvé leur place. L’endroit est cosmopolite, coloré, bariolé des tenues vestimentaires propres à chaque communauté et à chaque génération. Le soir, l’ambiance s’anime : spectacles et musique sont alors au menu…

Guide gourmand

Arcadia
Ezra Kedem officie depuis 17 ans dans ce restaurant doté d’une cour jardin. L’assiette atteint le niveau d’un 3 étoiles Michelin avec une technique française maîtrisée, des produits bio de grande qualité et le goût raffiné de l’Orient. Il reçoit aussi dans sa « Maison du Pressoir ». Ce lieu insolite qui ressemble à un « aquarium » géant est situé à Ein Kerem, un joli village en périphérie de Jérusalem. Cette ancienne huilerie du Couvent des Sœurs de Notre Dame de Sion est devenue un lieu d’échanges et Ezra y a créé un potager. Il en sert les légumes à ses clients sur une grande table d’hôte. C’est là que des graines de chefs de toutes origines viennent assister à ses ateliers de cuisine. Une façon bien à lui de pratiquer la « Cuisine de la Paix ». Bar cru sur feuilles de vigne et petites lanières de tomates fraîches concassées, chou rave rouge coupé en rondelles disposées en puzzle. Aubergine en feuilles fumées au yaourt et tehina composèrent un repas d’anthologie. Menus : 70€, carte : 70 à 90€. 10 Agrippas street. Tél. : 00 972 2 624 9138.

Ma’hane Yehuda
Yossi Elad, Uri Navon et Assaf Granit sont trois joyeux compères qui exploitent ce restaurant sur deux étages derrière le marché dont ils ont emprunté le nom. Le service y est convivial, décontracté et la cuisine savoureuse. A la carte, sashimi, salade et fruits, côtes d’agneau aux pommes de terre fondantes, foies de volailles, saumon au curry et riz gluant, sans oublier le plat fétiche maison, de séduisantes asperges accompagnées d’une sphère au parfum de lavande. L’un des lieux les plus trendy de Jérusalem est animé. Carte : 55€. 10 Beit Yaakov street. Tél. : 00 972 2 533 3442.

Les restaurants de l’hôtel Inbal
Moti Buchbut est un chef passionné. Son apprentissage studieux dans de grandes maisons européennes lui a procuré aisance et talent. Soupe façon Minestrone, assiette méditerranéenne, souris d’agneau et poisson du jour sont de belle facture. Moti est aussi un très fin pâtissier qui a remporté plusieurs prix en Israël et à l’étranger. Ses éclairs, ses tartes aux pommes façon Strudel, ses macarons au chocolat au graphismes artistiques méritent le détour. Comptez de 25 à 55€. inbalhotel.com

Brunch au Leonardo Plaza
Spécial dédicace à Shalom Kaddoch ! Pour les 3000 ans de la ville de Jérusalem, il a fait venir les plus grands chefs du monde. Faisant partie depuis 2011 des « Chefs des Chefs d’Etat », il a cuisiné pour Jimmy Carter, Georges Bush, Henry Kissinger, François Mitterrand et Benjamin Netanyahou. Dans son brunch casher du samedi, ses buffets présentent une cuisine dont les spécialités vont de l’Europe de l’Est en passant par la cuisine marocaine. 70€. leonardo-hotels.com

Plus de restaurants à Jérusalem sur gojerusalem.com

Y séjourner

The Inbal Hotel
Ce 5 étoiles contemporain tout de pierres vêtu est le premier hôtel israélien à intégrer le réseau « Preffered Hotel Group » pour son luxe extrême. Magnifiques suites donnant sur la Vieille Ville, un patio de charme, un Spa luxueux, piscine intérieure et l’Executive Lounge du 9e étage sont ses principaux atouts. inbalhotel.com

Mamilla Hotel
Dans un nouveau quartier yérosolomitain, cet hôtel composé de pierres et de métal avec une vue panoramique sur les remparts de la vieille ville est le dernier né de l‘hôtellerie israélienne de luxe. Ses 194 chambres et suites sont ultra équipées et il offre une palette de restaurants thématiques dont celui de la terrasse où les gourmets jouent des coudes. Comptez : 50€. mamillahotel.com

The King David Hotel
On ne le présente ! Plus qu’un hôtel, ce monument historique qui fait partie de l’histoire d’Israël avec sa vue incomparable sur les remparts de la vieille ville accueille les dignitaires, chefs d’états et têtes couronnées. Construit en 1920, il est lové dans de magnifiques jardins et ses chambres conjuguent harmonie et élégance. danhotels.com

American Colony Hotel
Cet ancien palais ottoman servait autrefois de résidence à un pacha. Patio, librairie, restaurant, café et bar au bord de la piscine ainsi que les chambres au mobilier d’époque ont su garder tout leur charme. americancolony.com

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

Tel-Aviv - LuxeTentations.fr

Tel-Aviv, nouvelle destination gastronomique

Tel-Aviv est édifiée en hauteur, telle New York. Surnommée Tayelet, sa promenade de front de mer qui fourmille d’immeubles modernes et de grands hôtels attire la foule jour et nuit. La capitale économique d’Israël s’est refait une beauté en restaurant ses quartiers anciens à l’exemple de celui de Neve Tsedek, le plus romantique d’entre eux. Ses vieilles demeures y ont également été remises en valeur. Le boulevard Rothschild, équivalent de nos Champs-Elysées, ressemble désormais à une galerie d’architecture grandeur nature avec des édifices de style Bauhaus. Quant à Jaffa, galeries, boutiques et restaurants à la mode font partie de son paysage. Côté culturel, musées et théâtres affichent des collections et des shows au standard international.

Guide Gourmand

Dallal
Ce ravissant restaurant doté de petits espaces cosy est ancré en plein quartier de Neve Tzedek, le Saint-Germain-des-Prés local. La propriétaire Andréa Leitersdorf et le chef Golan Gurfinkel qui a fait ses classes chez Marc Meneau seront vos hôtes. La cuisine y est d’inspiration méditerranéenne et les plats originaux comme ces tranches épaisses de pulpe d’aubergine fumée au jus de tomate, artichauts poivrade et tartare de poisons aux herbes. La pâtisserie attenante est l’une des plus réputées de la ville et mixe les grands classiques français au goût israélien. Une adresse à découvrir sans faute lors d’un prochain séjour. Carte : 50€. dallal.co.il

Raphaël
Prenez un restaurant sur le front de mer avec un jeune chef, Raphy Cohen, ayant fait ses gammes chez Alain Passard, Pierre Gagnaire et Jean Bardet. Vous secouez tout cela, vous y ajoutez une pincée d’Orient, ses parents sont originaires du Maroc, et vous obtiendrez une cuisine franco-israélienne franche de goût : salade de morue, anchois et poutargue, calamars aux haricots blancs, asperges vertes aux cèpes, côtes d’agneau à la crème de thym, cigares marocains à la purée de tehina et foie de veau de lait à la purée de pommes de terre sont escortés d’une wine list régionale très équilibrée. Carte : 70€. raphaeltlv.co.il

Mul Yam
La façade de ce restaurant qui fait le plein midi et soir a des airs de tableau peint par Edward Hopper. Le confort, l’accueil chaleureux et le service stylé y apportent de la gaieté. Le propriétaire Ben Macharansky et le chef Yoram Nitzman ont réussi à en faire la meilleure table du pays orientée vers les saveurs marines du pays. Dans l’assiette, des produits irréprochables et une présentation exceptionnelle révèlent un travail de précision où il flotte comme un petit souvenir de chez Le Duc, du temps de Jean Minchelli. Soupe de fruits de mer relevée, bar rayé, focaccia de crevettes, cabillaud de la mer du Nord aux légumes d’automne annoncent le début des réjouissances. Tout sourire, la sommelière conseille Chardonnay Clos de Gat et Château Golan Geshem qui prouvent une nouvelle fois que dans le domaine vinicole les israéliens font aujourd’hui des merveilles. Carte : 100€. mulyam.com

Toto
Ici pas d’ambiance solennelle ! Formé chez Shalom Kaddosh, le jeune chef Yaron Shalev qui fit quelques passages chez Apicus, Rostang et Gagnaire propose dans une ambiance joyeuse une cuisine franco-italienne gourmande et sincère. Fines pizzas, tomate, basilic et mozza de buffle, bar aux champignons ou côte de bœuf sont prolongés par une glace à la crème d’aigre et un Saint Honoré à la banane flambée. Un sans faute ! Carte : 50€. www.toto-rest.co.il

Y séjourner

The Carlton
Face à la mer, ce 5 étoiles de style contemporain aux chambres modernes est le rendez-vous des hommes d’affaires comme des familles en vacances. Pour bien débuter la journée, commandez le « gourmet breakfast beach » sur la terrasse, il est primé par le New York Times. Vous aurez tout loisir d’admirer la Grande Bleue avec les volleyeurs, surfeurs, joggeurs, amoureux et touristes déambulant sur la plage. Les bonnes tables du Carlton ne manquent pas. Sushi Bar au vaste choix et Roof Top Bar niché au 15e étage sont très huppés et les cocktails détonnants. carlton.co.il/en

Infos

Air France effectue 3 vols quotidiens vers Tel-Aviv depuis Roissy CDG-2E. Renseignements et réservations : 3654 et airfrance.fr

Voyageurs en Israël et en Palestine : 01 42 86 16 00 et voyageursdumonde.fr

Association du tourisme Tel-Aviv-Jaffa : visit-tlv.com
Tel-Aviv Hôtel Association : telavivhotels.org.il

Office du Tourisme Israélien : 01 42 61 01 97 et otisrael.com

Par Albert Nahmias

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 2.0/5 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Carnet touristique et gourmand d'Israël, 2.0 out of 5 based on 1 rating

A lire aussi sur Luxe Tentations

Laisser un commentaire