Les Pins Penchés, phare gourmand toulonnais

Publié le 26 juillet 2014 | Pas de commentaire

PIns 1 - Luxetentations.fr

Pins 2 - Luxetentations.fr

Poser la question, c’est presque y répondre. Si Toulon, la capitale du Var, n’est pas encore une destination touristique de luxe, certaines ses plages de sable gagnent déjà sur la roche et se la jouent façon Malibu à la provençale. Les beaux bâtiments haussmanniens qui ont résisté aux bombardements se refont une beauté. La vieille ville se fait coquette et les grandes enseignes y fleurissent. Quant aux villas Belle Epoque des corniches, elles n’ont rien à envier à leurs homologues de la Côte d’Azur. Enfin, le soleil y est plus chaud, la mer plus douce, l’air plus parfumé et le rythme plus nonchalant que dans nombre de stations balnéaires. Il manquait à cette renaissance une étincelle qui en attise le feu, en ravive les couleurs et en réveille les saveurs authentiques.

Pins 3 - Luxetentations.fr

PIns 4 - Luxetentations.fr

Cet amphitryon toulonnais, c’est Stéphane Lelièvre. Un chef discret qu’on cherchera en vain sous les sunlights où se complaisent nombre de ses confrères. Il construit pourtant patiemment son empire régional avec « Les Régates » sur le port de plaisance, « Les P’tits Pins » place de la Liberté, « La Table du Port » à Carqueiranne, « Le Robinson » sur la plage de l’Almanarre, à Hyères, et surtout le navire-amiral, « Les Pins Penchés », au Cap Brun. Ce dernier est une adresse de rêve. Il s’agit du château de la Clapière, l’ancienne demeure du XVIIe siècle de Lord et Lady Dilke qu’il reprit en 1988. Là, sur une cascade de terrasses ombragées de pins parasols centenaires qui se penchent pour mieux embrasser la mer, chaque saison se déguste en majesté. La défilé de printemps du patron et chef de cuisine s’habille d’élégance et de nuances. Esturgeon et saumon mi-fumé en salade de jasmin blanc, blettes sauvages et œuf bio poché à la fleur de sel au caviar, paleron de bœuf français sur un confit d’asperges et de morilles du pays et fraises Cléry du pays à l’huile d’olive du moulin glacé sont un échantillon de plaisirs de sa table. C’est subtil, racé et plein de belles fulgurances. Une adresse qui mérite le détour pour en découvrir tous les attraits, à l’ombre de sa fabuleuse collection privée de palmiers, l’une des plus fournies d’Europe. Et sur laquelle ce génie de la restauration, et bientôt de l’hôtellerie, projette de construire un palace de 30 chambres et suites qui surplombera le panorama méditerranéen. Menus de saison : 68€ et 78€.
3182, avenue de la Résistance, 83000 Toulon. Tél. : 04 94 27 98 98 et www.lespinspenches.com

Bernard Deloupy

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

A lire aussi sur Luxe Tentations

Laisser un commentaire